Jane Eyre – Charlotte Brontë

jepuffin1

Titre: Jane Eyre
Auteur: Charlotte Brontë
Date: 1847
Note:  7/10
Résumé: Orpheline, Jane Eyre est recueillie à contrecoeur par une tante qui la traite durement et dont les enfants rudoient leur cousine. Placée dans un orphelinat, elle y reste jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Elle devient alors institutrice dans une famille et tombe passionnément amoureuse du père de ses élèves. Un amour partagé, auquel elle résistera d’abord, découvrant avec horreur l’existence de la première femme de Rochester, enfermée pour folie par son mari

Critique:

Je suis une fan d’Harry Potter .

Quel est le lien? Je suis tombée sur une liste des femmes les plus fortes de la littérature, Hermione Granger en deuxième place! Lorsque j’ai vu que Jane Eyre occupait la première place, j’ai voulu savoir qui elle était.

Au début, je m’attendais à une héroïne avec un tempérament à la Élizabeth Bennet. Une femme fougueuse, ouverte et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. En commençant ma lecture, j’ai été déçue. Jane est une femme docile, douce, calme et bonne. Elle fait ce qui doit être fait. Je l’ai trouvé naïve aussi, dans sa manière d’être, mais très intelligente et avec un sens du devoir et un sens moral étonnant. Elle me semblait être le genre de filles à croire aux princes charmants.

Mais j’ai vite réalisé mon erreur. Jane fait une chose qui lui donne toute mon admiration et qui m’a fait changer d’idée sur elle: Jane quitte l’homme qu’elle aime et qui l’aime en retour. Pourquoi? Parce que la seule chose qu’il est capable de lui offrir est une vie de maîtresse, une vie de déshonneur. Elle sait qu’il est probablement l’homme qui l’aimera le plus dans toute sa vie, mais il n’est pas disponible. Lorsque Jane décide de partir malgré tout, parce qu’elle suit ses valeurs, j’ai été subjuguée. Combien de fois est-ce que l’amour a remporté des batailles contre l’estime de soi, sur nos valeurs profondes et sur le respect? Beaucoup trop souvent. Je me suis rendue compte de tout le courage et la force intérieure que Jane a. Elle mérite entièrement sa première place du palmarès des femmes inspirantes.

J’ai été un peu déçue du style d’écriture par contre. Il y a des longueurs et des bouts où j’ai décroché et où j’ai souhaité passer quelques pages. Et je n’ai pas aimé la fin. Bon… Je n’aimais pas l’homme principal, cela n’a certainement pas aidé… Et je crois que Jane est trop gentille et bonne pour mon tempérament.

Même si le livre s’étire, l’histoire est belle et pleine de sentiments. Jane est forte, brillante et elle donne une image positive de la femme. Elle est indépendante et n’hésite pas à suivre son coeur.
C’est un classique de la littérature que je suis très contente d’avoir lu!

Je puis vivre seule, si le respect de moi-même et les circonstances m’y obligent ; je ne veux pas vendre mon âme pour acheter le bonheur .

Vos commentaires sur ce livre ? 🙂

Josianee .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s