Reconnaissance et bonheur .

Bonjouur !

Le titre est ambitieux, n’est-ce pas? Aujourd’hui, avec le soleil qui pointe le bout de son nez après une semaine de froid polaire, j’ai décidé de vous parler de bonheur et de reconnaissance pour bien commencer la semaine.

Reconnaissance .

Depuis plusieurs mois, je me suis mise à dire Merci à la vie. Chaque soir, avant de m’endormir, je fais une liste de choses, de moments ou de personnes pour lesquels je dis Merci. Cela peut être quelque chose d’aussi banal que d’avoir prit une longue douche chaude ou bien d’avoir trouvé le temps d’écouter un émission dont je raffole. Je me couche dans mon lit et dans ma tête, je dis merci. Faire cela m’a permis de me rendre compte que même lors des pires journées, il y a toujours au moins 3 choses qui se sont bien passées et qui ont valu la peine que je me lève. Dire Merci m’a amené à prendre du temps dans ma journée pour faire « Pause » et pour apprécier ce que j’ai devant moi. Que ce soit de m’arrêter dans un parc pour regarder des enfants jouer ou bien juste offrir mon visage au soleil, je prends maintenant le temps de m’arrêter pour prendre vraiment conscience de ce qui se passe autour de moi. J’observe les bâtisses en briques que je ne regarde pas habituellement et je souris. Ces simples gestes me rendent reconnaissante pour tout ce que j’ai et me font oublier ce que je n’ai pas.

dancing

Bonheur .

Je ne vous donnerai pas une recette miracle pour être heureux puisqu’il n’y en a pas. Je suis d’avis que chaque personne décide d’être heureux ou non. Bien sûr, il y a quelques petits trucs que j’ai développé depuis que j’ai décidé d’être heureuse.

1. Être reconnaissante

Bon, je ne répéterai pas ce que j’ai dis plus haut, mais depuis que je remercie la vie pour toute la beauté autour de moi, je me concentre beaucoup plus sur le positif que sur le négatif. Je m’emplis de ce que j’ai au lieu d’observer ce qui me manque. Mes journées sont beaucoup plus positives!

2. Faire ce qu’on veut

Danser toute seule dans son appartement sur de la musique quétaine parce que ça nous rend heureux, pourquoi pas? Bouger la tête et sourire en écoutant sa musique préférée en marchant, pourquoi pas? Raconter sa journée à son chat et lui faire des câlins à l’extrême, pourquoi pas? Que ce soit s’enrouler dans une couverture et lire un livre d’amour, écouter Top Modèle, cuisiner des cupcakes, dormir ou bien courir, pourquoi se priver des petites plaisirs de la vie? J’écoutais de la musique en faisant la vaisselle l’autre jour et je me suis laissé aller à lâcher mon fou et à danser comme une folle et ça m’a fait un bien fou! Lâcher vous, peu importe l’opinion des autres.

3. Rire et pleurer

Riez. Toute seule, avec des amis, en gang, pendant une soirée, peu importe. Tapez-vous un de ces fou-rire qui laisse des crampes. Pleurez. Devant un film, parce que vous êtes triste, parce que vous trouvez quelque chose de beau, parce que vous êtes émotive, peu importe. Laisser sortir les larmes est souvent libérateur et on se sent beaucoup mieux après! Vivre ses émotions, c’est quelque chose qui rend heureux.

4. Ne pas regarder chez le voisin

Votre meilleure amie a un copain qui l’adore? Votre soeur a l’emploi de rêve? Votre colocataire est la personne la plus créative que vous connaissez? C’est super pour elles! Mais ne vous tracassez pas à vous comparer aux autres. Ce conseil est souvent donné lorsqu’il est question de l’apparence physique ou de l’intelligence, mais pourquoi est-ce qu’il ne pourrait pas s’appliquer au reste? Concentrez-vous sur tout le positif que vous avez dans votre vie à vous et réalisez la chance de ce que vous avez.

5. Arrêtez de vous en faire

Probablement le truc le plus important. Qu’est-ce qu’il a pensé de moi? Si je dis cela, est-ce qu’elle va m’en vouloir? Est-ce que je devrais intervenir dans cette dispute? Est-ce qu’il a remarqué mes cheveux? Est-ce que c’est bien ce que je fais? STOP. On s’en fou. Dites ce que vous voulez, faites ce que vous voulez (avec respect, bien sûr) et ne vous préoccupez pas de ce que les autres pensent. Dans la vie, tout fini par se placer. Ce n’est pas parce que vous avez mis 2 smileys à la fin de votre message à l’homme de votre vie qu’il a comprit le message! Si vous voulez mettre 3 smileys, faites-le. Si vous ne voulez pas en mettre, faite-le. Aimez la photo quétaine sur Facebook, même si les autres vont la voir. On s’en fou! Publiez une vidéo du groupe quétaine que vous aimez et pour lequel les gens vous juges! (Je le fais tout le temps) Quand on accepte qui on est, la vie est bien meilleure!

<< You can take your words and all your lies . Oh oh oh! I really don’t care . >> – Demi Lovato .

Reconnaissante du soleil pendant que je marchais aujourd'hui !

Reconnaissante du soleil pendant que je marchais aujourd’hui !

 

Et vous, que faites-vous pour être heureux ?
Soyez heureux, faites ce qui vous plaît et souriez . Le reste suivra !
Lots of love ,
Josianee .

Faire des listes .

large

Bonjouuuuur !

Je dois vous avouer quelque chose : Dans la vie, je suis stressée. Lorsqu’il y a du changement dans ma routine, j’ai tendance à angoisser. L’inconnu me faire peur.

Lors de ma première semaine de Cégep, en appartement, loin de ma famille (ouais, summum du stress!), ma mère m’a donné un conseil pour que j’arrête d’angoisser: Écrire. Tout écrire ce que je devais faire, quitte à prévoir le moment pour aller aux toilettes. J’ai pris cette habitude et depuis, je ne m’en lasse pas.

J’ai 2 moments clés pour faire des listes : Avant de me coucher et en déjeunant. Le premier moment m’enlève le stress d’avoir en tête tout ce que je dois faire le lendemain. Une fois sur papier, les tâches ne m’embarrassent plus l’esprit. En déjeunant, je peux ainsi planifier ma journée. Une fois que tout ce que je dois faire est identifié, je me fais un plan de match et ça me motive pour la journée.

Parfois, je fais des listes dans mes listes. La fin de semaine, lorsque j’ai le goût de rien faire d’autre que m’asseoir devant Pretty Little Liars et ne pas bouger, faire une liste de quelques choses me donne un but. En plus, je suis fière lorsque je barre un élément.

Essayer pour voir. Mettez sur papier les tâches, les courses, les projets, les trucs à ne pas oublier et planifier. Vous allez vous sentir moins stressés et fier de vous lorsque vous allez voir votre liste toute barrée.

Donnez-m’en des nouvelles ! 🙂

Josianee .

La secte des égoïstes – Éric-Emmanuel Schmit

121537

Titre: La secte des égoïstes
Auteur:
Éric-Emmanuel Schmitt
Année:
1996
Pages: 
120

Note: 7/10

Résumé

Et si la vie n’était qu’un songe ?
Et si les nuages, les oiseaux, la Terre
et les autres hommes n’étaient
que visions de notre esprit ?
A Paris, un chercheur découvre par
hasard, à la Bibliothèque nationale,
l’existence d’un excentrique, Gaspard
Languenhaert, qui soutint cette
philosophie « égoïste »
dans les salons du xviiie siècle. Intrigué,
il abandonne ses travaux et part
à la recherche de ce penseur singulier.
Mystérieusement, toutes les pistes
tournent court. Sur les traces de
Languenhaert et de ses disciples, de
Paris à Amsterdam, c’est peut-être et
surtout au fond de lui-même que notre
chercheur enquête, emportant avec lui
le lecteur dans des vertiges hallucinants.

Critique 

Si seulement toutes les oeuvres philosophiques pouvaient être écrites avec autant de doigté. Ce petit livre se lit tout seul pourtant il déborde de matière théorique et de réflexions philosophiques complexes. Pourquoi ? C’est une histoire. L’imaginaire, la fiction et la philosophie se frôlent dans la quête du personnage principal qui doit retrouver Gaspar Languenhaert, le premier à avoir crié haut et fort la théorie du philosophe égoïste. Cette thèse explique que nous sommes les maîtres du monde, que c’est nous qui créons ce qui nous entoure, nous avons le pouvoir de tout changer, la vie n’est que création. Derrière ces traits existentialistes et ses airs farfelues cette théorie mérite que pendant 120 pages nous y accordons une défense digne de ce nom.

C’est justement ce parcours, cette apologie de la philosophie qui m’a attiré dans ce livre très bien construit et facile d’accès. Il faut une certaine ouverture d’esprit pour apprécier cette oeuvre. Vous en êtes averti ! Toutefois, personnellement, j’ai été captivé par cette aventure jusqu’au bout d’une philosophie.

J’ai par contre quelques réserves. Il me semble que quelque fois, le personnage se répète et que les concepts et explications reviennent un peu trop souvent et dans les mêmes formulations. J’aurais aimé aussi que la théorie soit encore plus développé, car, je crois, que Schmitt n’a pas inventé totalement. Les notions du subconscient sont très clairement empruntée à Freud et donc il aurait pu y aller encore plus en profondeur. Toutefois peut-être aurait-il perdu des lecteurs… J’imagine qu’il faut souvent sacrifier des éléments pour former un tout cohérent et ce roman l’est totalement. Bref un très bon moment.

Je recommande ce livre aux curieux, aux personnes ouvertes d’esprits prêtes à essayer de comprendre une manière qui semble farfelue de voir le monde. Si c’est vous, vous allez adorer !

La douleur? Vous touchez là une petite invention dont je suis assez fier et dont je ne cesse de me complimenter.La douleur est tout simplement une question que je me pose à moi-même pour mesurer la force de mon désir: si la souffrance m’arrête, c’est que je ne tiens guère,au fond,à la chose convoitée; mais si elle se révèle de peu d’obstacle, c’est que mon désir est fort, qu’il est profond. La douleur est en quelque sorte le baromètre de mes envies.

Ce qui est, c’est ce que je vois, je touche ou j’entends, ou ce que je me souviens d’avoir vu, touché, entendu, mais rien d’autre. Ce que nous appelons le monde est la somme de nos sensations. Nous ne connaissons pas le monde en lui-même, nous avons chacun un monde senti. (p28)

Toute haine est sans doute de l’amour déçu.

Karo

Bilan 2013 et résolutions 2014, promesses éphémères ?

Bonjour !

C’est à l’aube de la nouvelle année que je regarde derrière moi avec un sourire de satisfaction au visage. Si seulement ça pouvait être ainsi à chaque année !

BILAN

Se connaître soi-même 

Cette année m’a permis de comprendre qui je suis. J’ai afficher ma bisexualité publiquement. J’en ai informé mes parents. J’ai vaincu une lutte de préjugés. J’en suis ressortie beaucoup plus forte et beaucoup plus confiante. J’ai appris à m’aimer comme je suis, tant physiquement que psychologiquement.

Amour

J’ai connu une peine d’amour, une vraie, comme on décrit dans les livres les plus sombres. Toutefois, j’ai limité les dégâts, j’ai réussi à garder une belle amitié avec la personne. J’ai bien rentabilisé mon temps célibataire à expérimenter la vie et à me questionner sur l’amour. Est-ce que je suis prête à être en couple ? Ce fût une des grandes questions de 2013. Finalement, cet épisode se clôt avec ma nouvelle copine. Oui. Je suis prête à être en couple. Je le suis depuis 4 mois. Il y a des hauts et des bas, mais je préfère les montagnes russes aux promenades dans les plaines de Saskatchewan.

Étude

La philosophie c’est bien, mais l’histoire de l’art s’est mieux.

Amitié 

Encore une fois que de bons commentaires à ce sujet. J’ai des amis en or. Tout va bien généralement. Je vis des expériences et des moments formidables grâce et avec eux.

En bref 

2013 est une année où j’ai appris plus que jamais. J’apprends d’ailleurs encore et j’apprendrai toujours, mais cette année fût le début d’une longue découverte de moi-même. J’explore et j’ai la certitude que c’est ce qu’il faut faire. Il faut explorer, connaître, se connaître, découvrir, voir, expérimenter. C’est ce que je me souhaite pour 2014.  (Je vous le souhaite également)

RÉSOLUTIONS 

  • Aimer sans questions. Ressentir et vivre.
  • 25 minutes d’entrainements par jour (c’est probablement celle qui ne durera pas, mais bon c’est beau de rêver!)
  • Entretenir mes amitiés passionnément
  • Profiter de chaque petits moments où on a le sourire aux lèvres
  • Découvrir. Chercher la nouveauté. Prendre des risques. Tenter. Avancer

Bonne année à tous !

Merci de suivre Amour des maux

Amour des Maux maintenant sur Facebook 

Quatre filles et un jean pour toujours – Ann Brashares

Quatre filles et un jean, tome 5 Quatre filles et un jean pour toujours de Ann Brashares

Titre: Quatre filles et un jean pour toujours (5)
Auteur: Ann Brashares
Date: 2012
Pages: 400
Note: 8.5/10
Résumé: Dix ans après le 4ème été, les 4 filles ont 30 ans et se sont éloignées les unes des autres. Carmen est actrice dans une série télé et vit à New York avec son fiancé. Lena enseigne à Rhodes Island dans une école d’art. Elle vit seule en pensant toujours à Kostos et sa carrière végète. Bee vit à San Francisco et évite de s’engager vraiment avec Eric. Les trois filles ont très peu de nouvelles de Tibby depuis qu’elle est partie vivre en Australie avec son petit ami Brian. Jusqu’au jour où celle-ci leur envoie un billet d’avion pour des retrouvailles en Grèce, dans la maison des grands-parents de Lena où elles ont tant de souvenirs. Lena, Bridget et Carmen sont très excitées de se retrouver, mais la tragédie les frappe…

Critique: Pour vous mettre en contexte, je me suis assise devant ma télévision pour écouter les deux films qui passaient en rafale hier après-midi. Dès que j’ai eu terminé, je me suis empressée de faire des recherches pour voir s’il y avait une suite en livre… Et je suis tombé sur l’ultime livre de la série, le Tome 5. Je ne suis pas fan des livres téléchargés et lu sur mon ordinateur, je dois vous l’avouer. Mais j’ai fais une exception pour celui-ci puisque je voulais le lire maintenant. Je viens présentement de tout juste le finir et je dois dire qu’il m’a laissé une très forte impression.

Premièrement, vous devez savoir que j’ai toujours voulu avoir des amies comme Bridget, Lena, Carmen et Tibby. Je ne sais pas si j’ai manqué quelque chose dans ma jeunesse ou quelque chose comme ça, mais je suis un peu la Carmen de mon groupe d’amies: La plus jeune, la plus attachée aux traditions, celle qui veut garder le plus possible le lien entre nous. Ce livre semble donc avoir été écrit pour moi et mon âme d’enfant.

Au début de ma lecture, j’ai retrouvé avec bonheur les personnages du film et ceux que j’avais laissé lors de ma lecture des premiers livres lorsque j’étais jeune. Par contre, les filles semblaient avoir vieilli, mais sans avoir avancé. Elles sont les mêmes, un peu cassées et pas vraiment à leur place. Lors de la tragédie qui les touchent, elles s’éloignent les unes des autres et vivent leur deuil à leur manière. Ce qui en ressort est positifs pour chacune d’elles et laisse le roman se terminer sur une note apaisante.

Tout au long du livre, outre une très belle et simple façon d’aborder les sentiments qui bouillonnent en nous lorsque quelqu’un qu’on aime meurt, l’auteure a su faire ressortir le sentiment que malgré les gens qui passent dans notre vie, il y a certaines personnes qui vont y rester pour toujours, peu importe ce qui se passe. L’amitié atteint son apogée dans ce dernier roman et m’a laissé avec un poid dans la poitrine.

À un certain moment, je croyais vraiment que l’épreuve était trop dure pour que leur amitié en ressorte plus forte. (Je sais que vous mourrez tous d’envie de connaître le fameux événement, mais je ne veux pas vous gâcher l’envie de lire le livre 🙂 ) Je croyais qu’elles étaient rendues trop différentes et éloignées pour qu’elles puissent sans sortir ensemble. Elles aussi semblaient le croire. Mais ce dernier roman a su me laisser ne paix avec l’idée que les trois meilleures amies que j’ai depuis la moitié du secondaire risque d’être là pour toujours. À la manière de Carmen, j’ai beaucoup douté sur la force des liens qui nous unient, mais je dois avoir confiance.

Je me suis retrouvée dans chacune des filles et j’ai vu des failles chez elles que j’observais chez mes amies. Ce livre est réel, écrit dans un style simple, mais pas simpliste. L’histoire est tellement forte et projette tellement de sentiments et d’émotions que le style d’écriture sans complications fait merveilleusement bien passer le message. Ce livre est une ode pure et simple à une amitié véritable qui peut arriver à n’importe qui, même s’il n’y a pas de jean magique.

Je vous conseille vivement ce livre. Ce n’est pas la même chose que Jane Austen ou bien Marie Laberge. C’est un livre au style lger, mais qui nous fait prendre conscience de nous-mêmes et qui laisse une forte impression longtemps après qu’on l’ait fini. C’est les livres que je préfère. Lorsque j’arrête ma lecture en lisant une phrase parce que ces quelques mots me font réfléchir et que j’ai le goût de me replonger dans cet univers pour en apprendre plus sur moi-même, j’estime que l’auteur a réussi.

<< J’ignore où la vie nous mènera. Mais je sais une chose, nous sommes prêtes à repartir. Qu’on soit ensemble ou séparées, quelle que soit la distance entre nous, nous vivons l’une en l’autre. Et nous avançons main dans la main.>>

<< Lena pouvait se convaincre d’à peu près n’importe quoi, et elle avait presque réussi à se persuader qu’elle pouvait être elle-même sans ses amies. >>

<< On pense toujours qu’on a le choix entre aller de l’avant ou faire du surplace, mais c’est faux. Tant que le cœur bat, que le sang coule dans les veines, que l’air emplit les poumons, on avance. >>

<< Heureusement qu’on ne pouvait pas éteindre l’interrupteur d’amour, en fin de compte, parce que parfois, même si l’on n’en voulait pas, c’était ce dont on avait besoin. >>

Je crois que je vais aller reprendre contact avec mes trois vieilles amies que je n’ai pas vu depuis quelques semaines…

Josianee .

Bilan 2013 et Résolutions 2014 .

feunr

Bonjour !

Dans le tourbillon du temps des fêtes, il n’est pas toujours évident de prendre du temps pour faire le bilan de l’année qui vient de passer et pour prendre des résolutions que nous allons tenir pour l’année qui s’en vient. Cette année, j’ai eu envie de partager mes fiertés de 2013 et mes défis pour 2014.

Bilan 2013 .

1. J’ai fait la paix avec l’amour .

Une chose dont je suis particulièrement fière est le fait d’avoir finalement vu clair dans mes relations qui ont échouées antérieurement. J’ai pu faire du ménage dans ma tête et repartir sur de nouvelles bases en paix avec ces moments passés. Oui, je suis encore en recherche de l’homme de ma vie. Non, je n’ai pas fait le deuil de mon célibat. Mais c’est rendu beaucoup moins important pour moi que ça l’était. Je compte apprendre de ces erreurs pour l’avenir. Pour reprendre les mots d’une de mes cousines: Moins de cons en 2014.

2. J’ai mûri .

Ça semble un peu bizarre dit comme ça , mais je m’explique: Cette année, j’ai pris conscience de mes faiblesses , de mes défauts , de mes forces et de la vraie nature des gens. J’ai pris le taureau par les cornes et je me suis débrouillée. J’ai arrêté d’excuser le comportement des autres et j’ai assumer mes choix. Je me suis inscrite en pâtisserie parce que c’est ça que je veux faire, même si les gens autour de moi trouvent ça « cool, mais c’est un métier difficile, tsé .

3. J’ai investi dans un mode de vie sain .

En 2013 , j’ai découvert le blogue Chic Tonique qui m’a beaucoup inspiré. Je me suis inscrite dans un gym et je me suis mise à faire de l’exercice et à manger plus santé. Je suis également devenue végétarienne et j’ai fais des petits gestes dans mon quotidien pour améliorer ma qualité de vie. Je suis devenue plus reconnaissante envers ce que la vie m’apporte.

Résolutions 2014 .

1. Avoir confiance .

Avoir confiance en moi , en la vie , dans mes capacités , dans mes choix , dans l’avenir , etc. Avoir confiance que je peux y arriver si je travailles , que les gens autour de moi ne m’oublient pas même s’ils ne me parlent pas et que les inconnus peuvent être des personnes extraordinaires. Avoir confiance dans les opportunités que la vie m’envoie et les saisir. Arrêter de stresser pour tout et n’importe quoi. Je dois et j’ai envie d’avoir confiance pour l’année 2014.

2 . Ne pas porter attention au jugement des autres .

Oulala , LA résolution. Faire ce que je veux sans penser à ce que les autres vont penser. Dire ce que je veux sans marcher sur des oeufs parce que je veux bien paraître. J’ai une amie qui excelle là-dedans. Elle fait ce qu’elle veut, mets ce qu’elle veut, sans même penser à peut-être penser à ce que les autres vont penser d’elle. Elle chuchote fort des choses bizarres en classe sans même penser à ce que les gens pourraient penser. Je la trouve libre et heureuse. Je veux être comme ça moi aussi.

3. Sérennité .

C’est ma cousine qui m’a soufflé cette idée de résolution: Sérennité. Arrêter de me sentir coupable lorsque je décide de rester chez moi. Arrêter de me sentir obligée de sortir pour faire plaisir à mes amies. Je fais ce que j’ai envie de faire, sans obligation et sans sentiment de culpabilité.

Voilà! Bon, je veux tout de même continuer mon beau travail dans la santé et aussi saisir les opportunités sans tout remettre à plus tard. Je veux beaucoup de choses, mais je vais concentrer mes énergies dans ces 3 là. Les autres vont suivre.

Je vous souhaite tout ce que vous désirez en 2014. De la paix, de la joie, du succès, de la santé et de l’amouuuuuur! Saisissez les opportunités, arrêtez de nourrir des sentiments qui sont aussi dévastateurs pour vous que pour les autres . Allez vers les gens , arrêtez de vous centrer sur votre cellulaire. Souriez. Donnez. Soyez vous-même. Amusez-vous.

Joyeuse année 2014 tout le monde !
xx
Josianee .