La dernière chanson – Nicholas Sparks

Titre: La dernière chanson
Auteur: Nicholas Sparks
Date: 2010
Note: 8.8/10
Résumé: « À l’âge de 17 ans, la vie de Veronica Miller, alias « Ronnie » est bouleversée par le divorce de ses parents et le départ soudain de son père qui abandonne New York pour la Caroline du Nord. Elle lui en veut vraiment et refuse de le voir depuis la rupture… Jusqu’au jour où, trois ans plus tard, sa mère décide de l’envoyer passer un été avec lui, espérant une réconciliation.
Le père de Ronnie, ancien pianiste et professeur, mène une vie paisible en bord de mer où il se consacre à la confection d’une oeuvre d’art. Dès son arrivée, Ronnie se rebelle et menace de partir. Mais bientôt, elle fait la connaissance de Will, un jeune homme du village, qui va faire chavirer son coeur. Baissant sa garde, va-t-elle enfin réussir à s’ouvrir au bonheur?
Des retrouvailles inattendues.
Si l’amour peut briser les coeurs, il peut aussi les cicatriser. »

Critique: Premièrement, je dois rectifier quelque chose dans le résumé: Les parents de Ronnie se séparent 3 ans AVANT ses 17 ans. Désolée, je trouvais ça important.

Je me suis vraiment retrouvée dans le personnage de Ronnie. J’ai adoré la voir évoluer, la voir changer. Je l’ai trouvé attachante. Je dois avouer que j’avais déjà écouté le film plusieurs fois avant d’acheter le livre, mais cela n’a en rien gâché ma lecture. J’ai adoré les personnages et l’intrigue. J’ai beaucoup aimé le fait que ce ne soit pas encore un de ces romans d’amour à l’eau de rose typiquement Nicholas Sparks. L’histoire tourne beaucoup plus autour de la famille, de la relation entre le père et sa fille. Nicholas Sparks a fait un travail super en mettant des mots sur ce que ressent une adolescente, ce mélange de passion, d’injustice de et de recherche de soi-même. J’avoue avoir pleuré plusieurs fois en lisant, je ne m’en cacherai pas. L’histoire en tant que telle est très triste et Nicholas Sparks a un don pour écrire les bons mots pour faire monter l’émotion.

Bref, vous pouvez être sûr que je vais relire ce livre encore plusieurs fois!

<< La vie, songea Steve, ressemblait un peu à une mélodie.Le début est un mystère, la fin une révélation… Mais toutes les émotions éprouvées dans l’intervalle permettent d’affirmer que l’ensemble mérite d’être vécu. >>

Josianee .

Publicités