L’Ile des oubliés – Victoria Hislop

Titre: L’île des oubliés
Auteur: Victoria Hislop
Date: 2012
Note: 9.6/10
Résumé: »Une jeune femme en quête d’identité découvre l’incroyable histoire de sa famille : trois générations de femmes émouvantes et courageuses, au destin lié à Spinalonga, l’île des lépreux …
Alexis ignore tout du passé de sa mère. De sa famille, elle ne connaît que l’existence d’une tante, Maria, aperçue sur une vieille photo sépia. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère situé en Crête. Alexis va alors faire une terrible découverte : juste en face se dresse Spinalonga, l’île où l’on envoyait les lépreux … et où un membre de sa famille aurait péri …
Quels mystères effrayants recèle cette île des oubliés ?
Quelles épreuves ont vécues Maria et les siens ?
Pourquoi la mère d’Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la bouleversante destinée de ses aieules et sur leurs sombres secrets … »

Critique: Sublime. C’est le premier mot que j’ai utilisé pour décrire ce roman lorsque je l’ai terminé. L’auteur réussit à nous faire visiter la Crète au travers de l’histoire intrigante de cette famille. Je me suis beaucoup accrochée aux personnages et j’ai vécu leurs peines et leurs joies avec eux. J’ai savouré chaque mot de cette auteur talentueuse. Chaque fois que j’ouvrais le livre, je vivais un moment magique. Ce n’est pas un livre qu’on lit entre deux cours au Cégep. Il faut s’installer confortablement et plonger. C’est ce que j’ai adoré le plus dans ce livre, cette perdition totale de nous-même. Nous vivons en Crète, nous ressentons la détresse et la joie des personnages. Je n’ai pas été capable d’aller dormir avant d’avoir totalement fini ce livre. J’ai savouré chaque mot, chaque moment, chaque émotion. J’ai été bouleversée par cette lecture, littéralement.

L’histoire n’est pas banale. Une colonie de lépreux sur une île en face d’un petit village crétois. Des familles déchirées par cette maladie, un isolement complet. Dans ce tableau peu joyeux, l’auteur a réussit à transformer la détresse en espoir, la haine en amour et la maladie en quelque chose de moins horrible.

J’ai déjà conseillé ce livre à tout mon entourage et j’aimerais que tout le monde ait la chance de le lire. Et surtout, il est clair que je vais retourner voir la libraire qui me l’a conseillé …

<< En la touchant, il lui rendait la vie, et elle faillit être submergée par l’émotion. Elle avait conscience que leurs échanges, jusque dans leurs silences, la comblaient. Elle redécouvrait la satisfaction qu’on éprouve en retrouvant une clé égarée: la sensation de paix et de plénitude après la recherche paniquée et la découverte. >>

Josianee .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s