Sur le seuil – Patrick Sénécal

Titre: Sur le seuil
Auteur: Patrick Sénécal
Date de parution: 2003
Nombre de pages: 363

Note: 8/10

Résumé: Il se nomme Thomas Roy. C’est l’écrivain le plus adulé du Québec. Invité régulier des talk-shows, la parution de ses romans d’horreur est toujours un évènement médiatique majeur. Or, voici qu’on le retrouve chez lui, horriblement mutilé et catatonique. Tentative de meurtre ou suicide manqué ?
Pendant que la police enquête, Roy est placé en observation dans un hôpital de Montréal. Paul Lacasse, le psychiatre qui traite l’écrivain, considère au départ le cas comme assez banal. La découverte de faits troublants l’oblige cependant à reconsidérer petit à petit son opinion.
Bientôt, ce sont toutes ses certitudes, tant personnelles que professionnelles, qui chancellent. Car, au-delà du drame de Roy, quelque chose de terrifiant se dévoile lentement, quelque chose d’inimaginable et aux conséquences monstrueuses..

Critique: Là. Là. J’ai vraiment été prise par surprise. Je ne m’attendais pas à ça en ouvrant ce bouquin. Je suis une fan de Patrick Sénécal, j’ai lu la plupart de ses romans avec fascination et grand intérêt. Le niveau d’horreur de tous ces romans est relativement très haut et je m’attendais à quelque chose de plutôt similaire en terme d’atrocité. J’ai eu tord. Patrick Sénécal surpasse, et de loin, toute l’horreur et la barbarie de ces autres oeuvres dans Sur le seuil.

Je vous le dit. Je vous avertis. Ce roman peut contenir des scènes pouvant ne pas convenir à un public de tous âge. Je déconseille fortement ce livre à ceux qui n’ont jamais lu de roman dans ce genre, vous pourriez être traumatisé et faire quelques cauchemars. Mais bon. C’est un risque à prendre, car ce livre est excellent.

Le style de Patrick Sénécal ne me déçoit jamais (enfin, presque.). Il maîtrise l’art de la littérature à suspens. Il tient le lecteur en haleine du début jusqu’à la fin, le surprenant mille et une fois à chaque page. Son vocabulaire est juste, précis et ses formulations variées. Il alterne une narration au « je » et une narration au « tu ». Ces petits chapitres sont plutôt intenses et sucsite une angoisse hors du commun. Un écrivain qui s’adresse aux lecteurs directement en employant le 2e pronom, ça surprend. (Je parle de l’écrivain, mais pour être exacte c’est le personnage que l’écrivain met en place dans son roman, qui s’adresse à nous. On se comprend.)  J’ai dévoré ce roman à une vitesse folle. Le style d’écriture est invitant à la lecture, tout s’harmonise. Il n’y a pas d’élément stylistique qui nous font perdre le fil. Tout se maintient, et c’est ce qui est effrayant.

Sur le seuil est un roman qui aborde la folie humaine, l’aliénation religieuse, le bien/le mal, la psychiatrie… Ce livre soulève une peur nouvelle en moi, la peur de devenir « folle », de ne plus être moi, de ne plus avoir le contrôle sur moi-même… Peur qui cependant, ne m’empêche pas de dormir la nuit. (du moins, pas encore.)

Bref. À déconseillé aux personnes sensibles, trop jeunes, n’ayant jamais expérimenté ce genre littéraire ou faisant facilement des cauchemars. Outre ces personnes, je le conseil fortement aux fanatiques du genre. Patrick Sénécal nous offre, encore une fois, un roman bien étoffé qui surprendra son lecteur lui faisant vivre une gamme d’émotion haute en couleur!

Ps: cependant, les romans Le Vide et Aliss du même auteur restent mes coups de coeur

« Je ne veux pas le bonheur. Juste savoir si j’ai eu raison de perdre la foi ou non. »

« Le même sourire que celui de ses photos, dans les journaux. Mais aujourd’hui, ce n’est qu’une apparence. Un réflexe de société. Une mécanique vide. Il sourit sans sourire. »

« Des preuves de l’irrationnel… Un peu contradictoire, non? »

 

Karo.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s