Soutien-gorge rose et veston noir – Rafaële Germain

couv56214854
Titre: Soutien-gorge rose et veston noir
Auteur: Rafaële Germain
Date de parution: 2012
Note: 8/10

Résumé: « La première clause du Manifeste du célibat était pourtant claire : «Être et demeurer célibataire». Voilà le but que s’étaient donné Chloé, Antoine et Juliette, trois amis qui ne croyaient pas en l’amour. Ils y seraient peut-être arrivés si Chloé n’avait pas décidé, un jour, de partir à la recherche du grand amour. Celui dont elle rêvait petite en demandant à sa mère si elle allait le trouver. Cette dernière lui répondait alors : «Qué sera, sera»… Et c’est ce que Chloé découvrira, à travers ses joies et ses peines, ses difficultés et ses surprises : les voies de l’amour sont impénétrables. »

Critique: Un roman de filles, un vrai. C’est une lecture légère et rafraîchissante, le genre de livre à lire pendant l’été sur le bord d’une piscine. Je ne sais pas si c’est parce que je suis fleur bleue, mais j’ai beaucoup aimé. Écrit « à la québécoise », ce livre nous donne l’opportunité de plonger complètement, impression parfois un peu gâchée par la traduction « à la française ». C’est un livre de filles de bonne qualité avec une histoire moins prévisible que beaucoup de roman et des moments où on aurait le goût de crier au personnage principal, Chloé, qu’elle fait une connerie. On peut vraiment s’identifier à elle et on se rend compte au fil de notre lecture que nous nous prenons au jeux et que nous ne pouvons pas nous arrêter de lire.
Les personnages sont très stéréotypés comme dans la plupart des livres de ce style. Il y a le personnage principal qui cherche l’homme de sa vie, sa meilleure amie qui est artiste et qui est très heureuse seule, son meilleur ami avec qui elle a eu une liaison il y a longtemps et qui enchaîne les relations d’une nuit… Sans parler de sa mère excentrique et de sa petite soeur parfaite avec ses jumelles et son mari. Et bien sûr, elle rencontre un homme merveilleux qui nous aurait fait tourner de l’oeil, mais elle ne sait pas pourquoi, elle sent que ce n’est pas le bon. Puis finalement, elle finit heureuse avec une déclaration d’amour rose bonbon et on ferme le livre en se disant que c’est sûr que ça ne nous arrivera jamais.
Mais, il y a malgré tout beaucoup de phrases qui nous font réfléchir. L’auteure, Rafaële Germain, est très prometteuse. Bientôt la critique de ses deux autres livres, « Gin tonic et concombre » et « Volte-face et malaises »!

« L’amour ne change jamais. Il me semble qu’à ton âge tu devrais le savoir. On pense l’amour différemment, peut-être. Mais au bout du compte, on pense à la même chose. »

Josianee .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s