L’appel de l’ange – Guillaume Musso

Titre: L’appel de l’ange
Auteur: Guillaume Musso
Date de parution: 2011
Nombre de pages: 391

Note: 8,4/10 (Oui,oui je me donne la fantaisie d’y aller au dixième près!)

Résumé: New York. Aéroport Kennedy. Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route. Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais…
Entre comédie romantique et thriller de haute volée.
Une intrigue magistrale portée par des personnages bouleversants.
Un final virtuose.

Critique: Ce roman est mon premier Musso, j’avais des attentes peut-être un peu démesurées à cause de la renommé et du succès de cet auteur. Tout le monde en a un à la main dans les corridors du Cégep! J’ai été un peu déçu sur le plan du style… Je m’attendais à quelque chose de plus recherché, de plus profond, de plus lyrique… Mais ce n’est qu’une légère déception, car le style de Musso, quoi que très « populaire et général » reste très sympathique à lire et découvrir.

Heureusement, l’histoire est une des plus entraînante histoire que j’ai lue. J’ai dévoré ce roman en une seule journée (j’ai manqué deux cours pour lire ce roman, je l’avoue.) C’est un thriller policier très très très addictif, les liens entre les personnages sont solides et très inattendus. L’auteur nous mène vraiment à sa guise, je n’ai pas deviné vers où s’en allait l’histoire, mais pas du tout! C’est un très grand point positif! (Quoi de pire que savoir où une intrigue policière aboutira…?) De plus, l’autre point positif majeur est l’attachement qu’on a pour les personnages. Je me suis liée mentalement d’amitié sincère avec tous les personnages de ce roman, même les plus détestables.

Bref, ce roman possède une richesse essentielle aux romans policiers: la surprise et la capacité de monter le lecteur en bateau sans jamais le perdre, en restant crédible. J’ai adoré ce roman.  Avant le début des chapitres, Musso insère des citations, c’est un élément que j’ai trouvé très agréable! Je le recommande pour passer du bon temps, bien sûr si vous aimez le policier. Il y a une histoire d’amour dans ce roman, mais bon, très secondaire.

« Les plus belles années d’une vie sont celles que l’on n’a pas encore vécues.»

« Parfois, c’est ça aussi l’amour : laisser partir ceux qu’on aime. »

« Elle savait que le bien et le mal coexistaient en chaque individu. Que certains, par choix ou par contraintes, exploraient ce qu’il y avait de pire en eux. »

Karo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s